Good

Distinguer la faim de l’envie de grignoter

6 janvier 2017

La fréquence de nos repas est imposée par la vie en société. Résultat, nous mangeons peut être plus par habitude ou par pulsion que par réelle faim.

Voici comment distinguer la faim, la vraie de l’envie de grignoter :

1. Une envie de manger qui apparaît suite à une émotion : chagrin, coup de stress, inquiétude, coup de blues… Ce n’est pas de la faim ! Manger pour combler un besoin non physiologique ne compense en aucun cas le trouble psychologique.

2. Une irrésistible envie de manger rien qu’en sentant une bonne odeur de frite ou à la simple vue d’un paquet de chips… Ce n’est pas de la faim ! À toi de voir si tu peux te le permettre ou non. Tu es le seul maitre à bord 🙂

3. Une faim subite ?  Le besoin de la combler rapidement ? Ce n’est pas de la faim. La faim biologique se développe lentement et tu dois sentir que tu es capable d’attendre de manger pour être apaisé. Les envies de grignotage elles, te poussent à manger immédiatement.

4.  Es-tu capable de prendre le temps de déguster ce que tu vas manger ? Si oui, c’est de la faim. Si tu avales tes aliments (souvent gras, salé ou sucrés à ces moment là) rapidement c’est du grignotage.

5. Ton estomac gronde, tiraille, tu ressens un creux dans le ventre ? Tu te sens faible et à des difficultés à te concentrer ? C’est de la faim. L’idéal est de manger dès l’apparition de ces signaux car si tu attends trop, tu prends le risque de te jeter avec précipitation sur n’importe quelle nourriture, d’en avaler de trop grandes quantités et trop rapidement.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply


www.guillaumeobert.fr www.artik-design.fr http://store.bombgirl.fr www.monattachetetine.com