La vérité est triste mais elle est là : Tous les poissons, sans exception, contiennent du mercure. En partie pour des raisons naturelles : il y a toujours eu un peu de mercure au fond des mers et des océans.
 Mais surtout parce que l’homme a pollué les océans, les mers, les lacs et les rivières depuis plus d’un siècle. Le niveau d’empoisonnement au mercure est très variable selon les poissons et les lieux de pêche. Mais pour vous donner une idée générale, voici une synthèse des classements des agences de santé française :

En fait, plus un poisson se situe en haut de la chaine alimentaire, plus il est toxique ! Personne ne sait à partir de quelle dose exacte le mercure commence à être toxique… Donc dans le doute, évitez de consommer les poissons contaminés !

5 CHOSES À SAVOIR

  1. Le « bio » ne protège en rien du mercure
  2. Évitez les truites pêchés au Canada riches en Mercure. Privilégiez les truites d’élevage local.
  3. Évitez à tout prix les boites de thon en supermarché. Certaines dépassent la moitié de la limite réglementaire de mercure !
  4. Les moules, les coquillages et les calamars ne sont pas épargnés puisqu’ils contiennent également du plomb, du cadmium et des pesticides.
  5. Les sardines, la sole et la morue contiennent aussi des doses élevées de plomb. À proscrire pour les femmes enceintes donc. Si vous en consommez, préférez les sardines et anchois pêchés en Atlantique plutôt qu’en Méditerranée.

ALORS, QUOI MANGER ?

Quelques articles qui font froid dans le dos : ici et !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *