La vérité sur la farine de coco

Bien que la noix de coco sous toutes ses formes ait le vent en poupe, j’émets une réserve quant à son utilisation abusive en cuisine. Voici mon avis concernant la farine de coco :

Les atouts

  • Naturellement sans gluten : Elle représente une alternative à la farine de blé et permet de préparer des recettes plus digestes pour l’organisme pour les personnes sensibles à cette substance.
  • Riche en fibres : Avec 35 g de fibres pour 100 g elle contient plus de fibres que le son de blé, les graines de chia, de lin ou encore les pruneaux  !
  • Source de protéines : avec 20 % de protéines et les 8 acides aminés essentiels !
  • Modère la glycémie : Grâce à son indice glycémique bas (35), le fait de remplacer la farine de blé par de la farine de coco une recette réduit l’indice glycémique du produit final. Ceci en fait donc une excellente farine pour les diabétiques ou les personnes désireuses de contrôler leur niveau de sucre dans le sang.

Les inconvénients

  • Riche en Calories : Tout comme le beurre, l’huile et le lait de coco, la farine est riche en calories.

  • Riche en Gras Saturés : Le gras contenu dans la farine de coco est considéré comme du mauvais gras car il est non-essentiel à la santé de l’humain ayant des atomes de carbone très saturés en hydrogène, c’est aussi un lipide (gras) qui augmente considérablement le taux de mauvais cholestérol sanguin.

Conclusion

Je dirais que c’est une farine à consommer avec modération et parcimonie ! Tant que l’on est une personne active qui pratique du sport et une alimentation saine, il n’y a pas de raison de se priver de cet aliment plaisir qui apporte un peu d’exotisme à notre quotidien.

En revanche, je ne recommande pas d’en consommer tous les jours, cela aurait pour conséquence d’augmenter les risques de maladies cardio-vasculaires, de diabète, d’obésité, de problèmes respiratoires,  de cholestérol… En bref, cela diminuerait votre qualité et espérance de vie !

Utilisations

  1. Les plus simples : Mélangez 1 cuillère à café dans un smoothie, une boisson végétale chaude à base d’amande, de riz, ou d’avoine ou encore dans un bon chocolat chaud ! Saupoudrez sur du granola ou des céréales.
  2. En pâtisserie : En association avec d’autres farines pour préparer des gâteaux, des cookies, des crêpes, gaufres. Elle ne doit représenter que 10 à 15% de la quantité totale de farine.
  3. Préparations liquides : À mélanger au liquide (à l’aide d’un shaker) dans les recettes de panna cotta, de mousses ou encore de flans.
  4. En boulangerie : En remplaçant environ 10% de farine habituel par de la farine de coco pour parfumer le pain et abaisser son indice glycémique.

Articles associés

Commentaires (2)

Bonjour,

Merci pour cet article très intéressant! Je me posais justement la question par rapport au produits dérivés de la noix de Coco comme la farine et l’huile. L’aricle a répondu à mes questions par contre je fais mon pain tous les jours et l’usage exculsif De la farine de blé me dérange. Je voudrais bien trouver une alternative au Gluten non pas que je sois intolérante mais je voudrais réduire ma consommation. Que suggérez vous comme bonne alternative de farine?

Merci!

Julie

Intéressant je n’avais jamais lu d’infos sur les inconvénients ! Merci 🙂

Écrire un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.